Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

A la lumière des transferts du niveau fédéral vers la Communauté flamande

Delen

Aujourd’hui déjà, la Flandre suit un raisonnement qui diffère de celui du passé. Le transfert des moyens renforce les responsabilités des hommes politiques. Or, la situation demeure assez floue étant donné que les montants exacts ne sont pas encore connus. En attendant, il semble judicieux de limiter les dépenses.
Toujours est-il qu’entretemps, l’incertitude règne au sein des différents secteurs : les centres de services de soins et de logement ne sont ainsi pas transférés dans leur intégralité. Le nombre d’agrandissements et de nouvelles constructions sera limité, ce qui aura pour effet de faire hésiter les banques et les initiateurs de projets.
 
L’on peut supposer que les difficultés auxquelles est confrontée la Communauté flamande ne dureront pas très longtemps. En effet, dès qu’elle aura une meilleure vue d’ensemble sur les chiffres fédéraux, elle sera à même de mener sa propre politique. A l’instar d’une grossesse, tout le monde espère que l’accouchement se déroulera sans le moindre souci. En attendant, il faut accompagner le processus, assurer un suivi systématique et apporter, le cas échéant, les ajustements nécessaires.
 
L’actuel gouvernement flamand a publié un Livre Vert dans lequel il identifie  les tendances pour la future politique à mener. Ce serait une bonne chose si ceci pouvait permettre une bonne transition entre l’actuel gouvernement et le nouveau gouvernement appelé à diriger la Flandre pour les six prochaines années. C’est peut-être en brulant des bougies qu’on pourra espérer que la priorité soit donnée à l’intérêt général.
 
 

Tags:

Geef een reactie