Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

AZ Nikolaas : l'agrandissement d'échelle fournit des avantages

Delen

« Le but de la fusion était double. D’une part, nous voulions mettre un terme à la double offre de services dans les deux hôpitaux. Et d’autre part, la fusion apportait des opportunités en termes de nouveaux services. Et la fusion venait à bout du morcellement de l’offre entre les divers campus de Waasland. La consolidation a fourni 822 lits. Nous sommes donc l’une des plus grandes institutions de soin de Belgique. Le bien-être de nos patients est le souci quotidien de nos 2300 collaborateurs, dont plus de 200 médecins. »

Coordinateur de fusion

L’AZ Nikolaas est une vraie ruche. A l’heure actuelle, les projets de construction s’enchaînent, notamment pour un nouveau service d’urgence, un département de dialyse rénale et de soins intensifs. « Pour accélérer l’intégration et tout mener à bien, nous avons recruté un coordinateur de fusion. Nous voulons garder le contrôle de tous les processus possibles, et nous voulons également pouvoir modifier le cours si cela est nécessaire. Une préparation approfondie, de plusieurs années, notamment sur le plan juridique, constitue la base. » D’après Koen Michiels, la réalisation de la fusion a touché tous les collaborateurs et patients jusqu’au plus profond d’eux-mêmes. « Voici un exemple concret : lors de la fusion d’un département, de nombreux points problématiques remontent à la surface. Les différences d’horaire, de procédure, des règlements de nettoyage divergents…Pour anticiper ces problèmes, nous avons élaboré des scénarios détaillés. Toutefois, la communication et la concertation restent nécessaires. » Les personnes concernées ont vécu le processus de fusion de leur propre manière. « Pour certains, ça n’allait jamais assez vite, tandis que pour d’autres, les possibilités sont limitées. Pour la direction, le tout est de trouver un équilibre. »

Nouveau soins spécialisés

« La fusion entraîne un agrandissement d’échelle qui apporte de nombreux avantages. L’un d’eux est la sous-spécialisation dans plusieurs domaines. Outre les services classiques d’un hôpital (médecine interne, chirurgie, gériatrie, maternité, etc.), nous voulons de plus en plus nous profiler avec des soins de santé spécialisés. C’est ainsi que nous avons ouvert un centre pour les diabétiques. Une équipe multidisciplinaire de médecins, de personnel infirmier spécialisé, de diététiciens, de podologues et de psychologues a été constituée au sein d’une unité complète, avec de nouveaux collaborateurs. A l’heure actuelle, plus de 1500 diabétiques sont inscrits dans la convention. » En 2011, l’AZ Nikolaas développera également un nouveau centre de radiothérapie pour les patients cancéreux. « Et pour compléter le tout, nous voulons, dans un avenir proche, ouvrir un centre cardiaque. Les autorisations en ce sens ont été introduites. Les départements spécialisés de l’AZ Nikolaas assurent un nouvel afflux de médecins. Au cours de ces dernières années, 30 médecins ont été recrutés. »

Patients

La question que tout le monde se pose : comment les patients ont-ils réagi à cette fusion ? Koen Michiels : « D’une part, pour les patients, c’est devenu temporairement plus complexe. Mais d’autre part, grâce à notre offre plus vaste, ils peuvent s’adresser à l’AZ Nikolaas bien plus que précédemment. Nous mettons toujours tout en œuvre pour garantir des soins de santé accessibles, ouverts à tous, avec un seuil le plus bas possible à tous les niveaux. L’accessibilité et la vaste répartition géographique jouent un rôle majeur en ce sens, » conclut Koen Michiels.

Encadré : L’AZ Nikolaas en bref

822 lits agréés.
2300 collaborateurs
200 médecins
Chiffre d’affaires en 2009 : ??? euros
Quatre campus
Sint-Niklaas, Temse, Hamme et Beveren
Sint-Gillis-Waas : polyclinique
Lokeren : département low care

Bert Verbeke

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie