Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

CAR Het Heiveld : cultiver et cuisiner ensemble des légumes pour une ambiance familiale

Delen

Pour les personnes âgées devant aller vivre dans un CAR, il s’agit souvent d’une rupture angoissante avec leur vie chez eux. C’est précisément ce que le CAR Het Heiveld essaie d’atténuer. « Nous avons lancé notre projet ‘Huiselijkheid’. L’une des initiatives de ce projet était d’aménager un potager avec les occupants. Une telle initiative doit bien évidemment se développer : cela commence avec la culture de quelques légumes, quelques occupants s’enthousiasment, d’autres arrivent, une nouvelle parcelle est cultivée… Et c’est parti. Il fut d’abord question d’une sorte de potager dans de grands bacs à une hauteur adaptée pour les occupants, mais bien vite, cela ne suffisait plus. Des collaborateurs, des bénévoles et un habitant de 93 ans ont donc bêché une parcelle, et nous y cultivons des poireaux, de la salade, des chicons, des radis, des fines herbes, et bien plus encore. Un potager demande une attention tout au long de l’année, et cela occupe les habitants. Et pour ceux qui ne sont plus aussi actifs, c’est tout de même agréable, car ils peuvent suivre tous les mouvements et toutes les évolutions. Cet endroit est devenu un vrai lieu de rencontre. Lors de la récolte, tout le monde y met du sien. Travailler au jardin, c’est en outre une activité extérieure favorable à la santé des habitants, » explique Caroline Van Hijfte. 

Faire revivre les saveurs et les odeurs

« Cultiver des légumes, c’est une chose. Les cuisiner, c’en est une autre. Un projet culinaire était donc une suite logique, » déclare Rose De Donder. « Avec un groupe de collaborateurs engagés, nous avons élaboré un projet d’îlot de cuisson mobile. Cet îlot de cuisson mobile vit le jour en collaboration avec le centre de formation et d’emploi du CPAS de Gand. Il est équipé de 4 plaques de cuisson par induction et verrouillables, pour réduire autant que possible le risque de brûlures. Les circuits électriques sont également sécurisés. A l’avant, l’îlot est équipé de deux roues freinées, et son centre de gravité a été gardé bas, pour éviter tout basculement. »
Cet îlot de cuisson mobile est utilisé régulièrement. « Il s’agit toujours d’un département avec un groupe réduit, de sorte que chacun se sente concerné. Parfois, nous préparons un menu complet, ou alors juste des crêpes, des tartes ou du pain perdu. La cuisine délie les langues. Les gens nous racontent comment ils cuisinaient avant, comment ils faisaient de la soupe, quelles épices ils utilisaient, ils évoquent des recettes oubliées… Nos habitants sont titillés par les odeurs et les arômes, et cela contribue au sentiment de bien-être dans notre centre. »
Pour terminer, il faut ajouter que les activités dans le potager et la cuisine ont une suite : « Les habitants ont rédigé, avec l’aide de collaborateurs, de bénévoles et de l’équipe d’encadrement, leur propre livre de recettes, intitulé ‘Van de lochting tot in de kasrolle’. Ce livre regorge de préparations délicieuses que les personnes âgées adorent : purée de légumes à l’oseille, carbonnades flamandes… ».

Un modèle contagieux

« Nous avons remarqué que notre « modèle » avait suscité pas mal d’intérêt, en Belgique comme à l’étranger. La semaine prochaine, une délégation finlandaise nous rend par exemple visite pour découvrir notre approche, » déclare le directeur, Geert Roggeman. « Nous sentons que d’autres CAR en Flandre sont arrivés à un point où ils portent attention à l’environnement familial et utilisent Het Heiveld comme source d’inspiration. L’attachement au foyer est également marqué dans l’aménagement des bâtiments. Nous avons résolument opté pour du mobilier classique, et non pour du mobilier spécialisé. Les couleurs variées des chaises et des meubles permettent d’emblée une ambiance plus chaleureuse. » Geert Roggeman souligne encore un aspect important du concept de Het Heiveld : « notre CAR n’est pas un foyer fermé, que du contraire. Nous essayons d’impliquer autant que possible les membres de la famille, les amis et les bénévoles dans nos activités. Nous pouvons faire appel à plus de 80 bénévoles, et cela nous permet d’organiser régulièrement des excursions en ville, de faire les magasins ou de visiter un musée. Les membres d’une famille se sentent souvent coupables lorsqu’ils doivent placer un père ou une mère dans un CAR. Mais en leur permettant de participer aux activités, le lien est renforcé. » Le modèle ‘Het Heiveld’, qui va au-delà d’un aspect familial, a un effet supplémentaire : « nous remarquons que les gens qui sont sur une liste d’attente et leur famille ou d’autres visiteurs ont une certaine vision des maisons de repos, et qu’après la visite, cette vision a changé du tout au tout. Nous voyons également que notre manière de fonctionner frappe des collaborateurs potentiels. Les soins aux personnes âgées ont, dans ce domaine, besoin d’impulsions nouvelles pour pouvoir faire face à la concurrence des postes à pourvoir dans les hôpitaux. Bref, nous allons assurément continuer sur notre lancée, » conclut
Geert Roggeman.

Bert Verbeke   

 

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie