Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Confusion quant à l'exécution du décret Woonzorg

Delen
Aujourd’hui, les directions des maisons de repos se demandent entre autres ce qu’il en est de l’espace de programmation au 1er janvier 2010. C’est en effet logique, car une reconnaissance ne reste possible que si un équipement de ce type s’inscrit dans la programmation. Comme nous l’avons déjà indiqué dans un numéro précédent d’Actual Care, l’âge pour la programmation dans le décret Woonzorg est passé de 60 à 65 ans. Après calcul, cela entraîne une diminution de plus de 3500 accommodations pour les centres. Conséquence : il manquerait à une ville comme Anvers environ 250 accommodations de type ‘woonzorg’.

Des certitudes existent-elles encore ?

Nous avons une autre objection relative au fameux décret relatif à la programmation, aux conditions de reconnaissance et au règlement de subvention des équipements de type ‘woonzorg’ et des associations d’utilisateurs et de proches. Ce décret renvoie entre autres au guide de qualité et, de manière insistante, à l’autoévaluation. Une première autoévaluation doit être effectuée pour le 1er janvier 2012 au plus tard. A ce jour (2010 arrive bientôt…), personne ne sait comment et avec quels moyens l’autoévaluation se déroulera.

Heureusement, il y a encore quelques certitudes. Quoique. La dénomination ‘rusthuis’ sera remplacée par le terme ‘woonzorgcentrum’, en un mot et sans tiret entre ‘woon’ et ‘zorg’. La collaboration avec et les interactions entre les soins à domicile et les soins résidentiels aux personnes âgées sont confirmées. Mais comment cette collaboration sera subventionnée, régiée et financée… C’est une autre paire de manches.

Autre point important : ‘bejaarden’ devient ‘ouderen’ dans la réglementation

Geef een reactie