Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Des étudiants jobistes dans le secteur des soins: ce que vous devez savoir

Delen

Des étudiants jobistes dans le secteur des soins

 

Faut-il conclure un contrat spécifique?

Oui. Le travail d’étudiant est couvert par un contrat d’étudiant. C’est un contrat écrit à durée déterminée de moins de 12 mois, qui contient quelques mentions spécifiques. Vous devez garder le contrat d’étudiant pendant cinq ans à l’endroit où l’étudiant a travaillé.
 

Puis-je payer n’importe quel salaire à mon étudiant?

Non. Les étudiants reçoivent au minimum le salaire fixé au sein du secteur. Dans certains secteurs, des barèmes salariaux spécifiques pour étudiants sont prévus. L’étudiant reçoit également un remboursement pour ses déplacements entre le domicile et le lieu de travail.
 

Y a-t-il encore d’autres formalités?

Oui. Le premier jour de travail au plus tard, l’étudiant doit recevoir une copie du règlement de travail, pour lequel il signera un accusé de réception séparé.
En tant qu’employeur, vous devez signaler chaque embauche et départ à l’ONSS par le biais du système Dimona. Vous devez marquer explicitement qu’il s’agit d’un étudiant. Par ailleurs, vous devez citer la date d’entrée en service, la date de départ et le nombre de jours d’emploi.
 

Quels sont les avantages?

L’employeur doit payer des cotisations sociales sur chaque salaire. Pour les étudiants, une cotisation minimale est due : la cotisation sociale de l’employeur (qui vient donc s’ajouter au salaire) est de 5,43% et celle du salarié est de 2,71%. Cette contribution de solidarité s’applique uniquement lorsque l’étudiant, avec contrat d’étudiant, travaille seulement pendant les périodes de présence non obligatoire dans l’institution scolaire. De plus, les prestations de travail d’un étudiant ne peuvent pas dépasser les 50 jours par an calendrier. Pour le calcul de ce nombre de jours, c’est le moment de la Dimona qui compte. L’étudiant peut consulter studentatwork.be pour connaître le nombre de jours déjà prestés. Fin 2014, une proposition de loi fut introduite pour permettre aux étudiants de prester 400 heures de travail d’étudiant au lieu des 50 jours prévus actuellement. Cela semble cependant encore être un rêve d’avenir. Quand le salaire d’un étudiant est assujetti à la contribution de solidarité de l’ONSS, il n’y a pas de précompte professionnel qui est déduit.
 

A la recherche d’un jobiste qui convient?

Contactez ADMB HR Services, qui se fera un plaisir de vous épauler! (admb.be/hr-services)
 

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie