Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

HEALTHCARE 2012 : Le compte à rebours a commencé.

Delen

Cette année encore, vous trouverez à HEALTHCARE un beau mélange de fournisseurs innovants, de produits inspirants et d’innovations stimulantes, sans oublier le programme de formation habituel avec 70 séminaires de haut niveau gratuits. Découvrez tout cela sur www.health-care.be. Accent sur l’hospitalité En outre, HEALTHCARE remettra pour la première fois cette année, en collaboration avec HFDV, l’Hospitality Award. Par ce biais, nous souhaitons accorder à l’hospitalité et à l’orientation client au sein du secteur des soins et du bien-être toute l’attention qu’elles méritent. Au cours des années à venir, les institutions de soins et de bien-être vont en effet se distinguer de plus en plus en misant sur une approche hospitalière et orientée client : l’expérience du patient de l’accueil au départ. Et ensuite via les soins de suite. Les proches et les amis des consommateurs de soins doivent également être traités de manière hospitalière. Patrick Syen, administrateur délégué de Probis, organisateur du salon, explique : « Avec la libéralisation croissante dans et autour des soins et du bien-être, l’importance d’un positionnement bien distinct sur le marché grandit aussi. Les institutions qui se concentreront sur l’hospitalité et l’orientation client pourront se distinguer des autres et ainsi créer une « marque » forte. La « marque employeur » en bénéficiera également, le recrutement et la rétention de collaborateurs étant et restant l’un des plus grands défis du secteur. » Informations pratiques Quand ? Mercredi 10 octobre 10h-18h Jeudi 11 octobre 10h-18h Vendredi 12 octobre 10h-17h Où ? Brussels Expo, palais 7 & 11 Seminaries? Alle info over de seminaries vindt u op www.health-care.be Zorgprofessionals over ontwikkelingen en trends in de zorg Probis vroeg tien zorgprofessionals naar hun kijk op ontwikkelingen en trends in de zorg. Enkele indrukken: Quelle tendance aura changé profondément le visage des soins d’ici 2022? Philippe Vanderputten, Sales Manager Seniors, Healthcare & Education Sud Sodexo: « Nous remarquons comme principale tendance l’approche orientée résident (moins de pensée institutionnelle), abordée du point de vue de l’environnement de soins général. On constate un décloisonnement, un dépassement des frontières entre les soins et la réunion, par exemple, du côté résidentiel, des soins à domicile et de proximité ainsi que d’autres acteurs au sein d’une zone déterminée en vue de jeter les ponts nécessaires. Cela aura un impact dans de nombreux domaines, notamment au niveau de l’approche du patient (davantage axée sur la demande que sur l’offre). En d’autres mots, les MRPA sont appelées à disparaître (en raison du besoin de soins élevé) et les MRS vont devoir s’ancrer dans une offre globale par-delà les murs pour pouvoir survivre en tant que centres de services de logement et de soins. Les cloisons traditionnelles doivent être abattues afin de laisser l’économie de marché jouer son rôle. Il n’y aura pas assez de moyens pour continuer à refuser l’accès au secteur aux acteurs privés, tant et si bien que les autorités et le secteur privé seront obligés de s’entendre. » Jean-Christophe Vanderhaegen, Directeur Général confédération Construction Bruxelles-Capitale : « Les trois trends qui vont modifier les soins de santé sont: Le développement d’un accueil adapté aux personnes atteintes de démence. Le développement des technologies de telehomecare via des initiatives d’innovation organisationnelle. En effet, il ne s’agit plus de développer uniquement les technologies nécessaires à ce monitoring à distance, mais de créer les écosystèmes dans lesquels elles trouveront à s’appliquer. La construction de logements adaptables. Les villes belges, dont Bruxelles en particulier, vont connaître une progression démographique spectaculaire. Il conviendra de construire des logements qui pourront s’adapter à la structure familiale (des grandes familles à la personne isolée). Ellen Vaerewijck, Architecte Ring Partners : « Le tatami comme exemple d’exploitation maximale de petites surfaces. L’expérience d’un espace de «vie» aménagé de manière pratique est d’une grande importance. Une zone au sein de laquelle des parois (coulissantes) déterminent la division et l’utilisation de l’espace. Le nombre de m2 n’est pas l’élément le plus important, contrairement à la répartition et à la flexibilité de l’espace. Comparez cela à une habitation japonaise composée de plusieurs «tatamis». Ces derniers créent de «l’espace» pour le corps et l’esprit: il n’y a aucun obstacle qui limite le mouvement ou qui puisse donner lieu à des chutes. Ils offrent également une lumière naturelle, complétée d’une lumière artificielle «chaude» pour le soir et les jours plus sombres. Des matériaux naturels tels que du parquet, des tissus (pour rideaux) et des meubles terminent le tout. Constructions modulables, immeubles d’habitat accompagné…: cela fait toujours penser aux soins. C’est l’occasion idéale de se tourner vers l’avenir et de construire, rénover et aménager de manière encore plus réfléchie, compacte et spacieuse pour tout le monde. » Quel développement a le plus stimulé le secteur des soins au cours des dernières années? Philippe Vanderputten: « Le vieillissement de la population, le manque de personnel et la forte croissance d’«autres» acteurs forcent les autorités à mener à leur tour une politique proactive, cohérente et structurée. » Jean-Christophe Vanderhaegen : « L’arrivée dans le secteur de développeurs immobiliers qui ont décelé le vieillissement démographique comme une opportunité d’investissement. Cela est positif, lorsque ces projets sont mis en oeuvre par des personnes compétentes tant au niveau de la brique que des services, car les pouvoirs publics ne pourront pas relever seuls tous les défis liés au vieillissement. Par contre, il faut éviter de créer des bulles comme cela a été par exemple le cas aux Etats-Unis dans le secteur des résidences- services (assisted living facilities), dont de nombreux fleurons ont été engloutis dans la crise financière de 2008. » Ellen Vaerewijck : Incontestablement la population grisonnante. Un groupe critique qui s’exprime en formulant clairement ses souhaits et qui a appris à vivre dans un environnement numérique évoluant très vite. Un groupe en croissance qui ne se laissera pas faire et qui continuera à apporter sa contribution là où c’est possible. Une évolution positive! »

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie