Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Intérieur dans les soins de santé: tenir compte de la psychologie des couleurs

Delen

Lors de la conception de locaux dans les soins de santé, il faut tenir compte d’exigences fonctionnelles spécifiques. Pour les designers, c’est un réel défi de combiner les exigences techniques, comme la possibilité de désinfection, la capacité de charge et la durabilité, avec l’esthétique spécifique qu’exige cet environnement. La conception d’un intérieur est bien plus qu’une question de plan d’aménagement à dessiner, elle doit aussi offrir une réponse à l’environnement social. En d’autres termes, les gens veulent un espace dans lequel ils se sentent bien. Cela relève en partie du désir de se retrouver dans un lieu protégé, mais également d’un certain plaisir ou “confort d’utilisation”.
 

Réaction à différentes couleurs

Pour une ambiance confortable, le concepteur doit tenir compte de la psychologie des couleurs et de leur effet sur l’intérieur. Avec les principes de base d’un bon concept, celle-ci constitue un fil rouge dans le choix des couleurs en vue d’un certain effet. La psychologie des couleurs s’occupe de la manière dont les gens réagissent à différentes couleurs. Des couleurs saturées dans les tons jaune/orange/rouge stimulent l’énergie de manière générale, tandis que les tons bleu/vert ont un effet calmant, tant d’un point de vue physique qu’émotionnel. Dans le choix d’une couleur, il ne faut donc pas seulement tenir compte de l’aspect esthétique, mais aussi de la pertinence du choix pour un cadre émotionnel donné.
 

Différents services, différents besoins

Les différents services posent chacun leurs exigences propres en matière de choix des couleurs: dans le service de pédiatrie par exemple, il faut utiliser d’autres couleurs et contrastes qu’en gérontologie. La durée du séjour est un autre facteur qui intervient dans la composition des coloris. Chacun des différents services possède en effet sa propre fonction, qui influence aussi la durée du séjour. Outre la fonction et la durée du séjour, l’architecture et la luminosité constituent également des critères majeurs dans le choix des couleurs et des matériaux. Ce qu’il faut viser, c’est de donner naissance à un concept dont l’atmosphère propre à chaque service fasse partie intégrante. Les espaces publics, comme la réception, remplissent une fonction particulière: c’est ici que le patient est admis et qu’il pénètre dans un monde qui lui est étranger. L’atmosphère qui y règne doit dès lors dégager un sentiment de sécurité et de professionnalisme. Les cages d’escaliers et les couloirs forment les jonctions entre les différentes pièces: ce sont des lieux de passage où personne ne s’attarde. Ici, on peut utiliser des couleurs vives, pour une meilleure orientation et une signalisation claire.
 

Lieux semi-publics

Les salles d’attentes, quant à elles, sont des lieux semi-publics et doivent surtout dégager une atmosphère positive, afin de rendre l’attente la plus agréable possible. L’ambiance des restaurants et des espaces publics doit clairement se distinguer de celle des autres services. Dans les services qui ne sont pas accessibles au public, il doit régner une atmosphère intime et sécurisante. La chambre, de son côté, est la pièce où le patient doit résider parfois très longtemps, voire sans beaucoup bouger. Un tel environnement doit dégager un sentiment de quiétude, en rien menaçant. Des lieux particuliers, comme la maternité, les salles d’opération et les salles de traitement, ont par ailleurs chacun leur caractère propre. Il faut, là aussi, en tenir compte dans la conception.
 
 

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie