Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

La gestion du changement met le RZ Heilig Hart de Tirlemont sur la bonne voie

Delen
Début 2004, une prétendue affaire de fraude éclate dans l’hôpital de Tirlemont. Outre une débâcle financière, il était également question de mauvaise gestion. « La désignation d’une nouvelle direction a permis de faire rentrer les choses dans l’ordre. Ce ne fut toutefois pas simple, car cela revenait à convaincre tous les parties prenantes de nos intentions. Tout d’abord, nous devions reprendre le contrôle de la gestion des coûts en bon père de famille. Le comité de direction garde un contrôle strict des coûts, et un comité d’audit fut créé au départ du Conseil d’Administration. Une deuxième mesure concernait la vente des propriétés que nous n’utilisions pas. La congrégation des Grauwzusters décida d’apporter au patrimoine de l’asbl RZ. Hart de Tirlemont les bâtiments et les terrains de l’hôpital, qui leur appartenaient. A l’heure actuelle, des discussions sont en cours avec l’administration communale pour renforcer le patrimoine dans l’environnement de la clinique. »

 

Contribution générale

 

Les médecins ont eux aussi apporté leur contribution. « En raison de notre ambition d’investir à court terme, nous avons convenu avec les médecins de transférer une partie de leurs honoraires. Nous sommes ainsi en mesure d’acquérir des équipements médicaux supplémentaires. Pour ce qui est du personnel, plusieurs réaménagements ont eu lieu, en concertation avec les syndicats, pour éliminer les anomalies du passé. L’ancien règlement de travail fut remplacé par un nouveau règlement transparent, dans lequel tout le monde est sur un même pied d’égalité. Quelques licenciements au niveau de l’administration furent nécessaires, pour plus de personnel soignant. » D’autres parties prenantes importantes étaient les banques. « Nous devions regagner la confiance des banques. Cela n’était possible que par la présentation de bons résultats. Nous y sommes parvenus, nous sommes aujourd’hui à nouveau rentables, et avons pu négocier des conditions plus favorables auprès de trois banques. Et, last but not least, nous avons trouvé, en l’UZ de Louvain, un partenaire médical. Auparavant, notre clinique fonctionnait comme un hérisson, sans rapports avec les autres hôpitaux. Cela a changé : nous nous profilons aujourd’hui comme un acteur de soins régional, et nous avons conclu un accord bilatéral avec l’UZ de Louvain. Cet accord concerne notamment une collaboration structurelle en matière d’ICT, grâce à laquelle nos images numériques redondantes sont stockées dans le datacenter de l’UZ de Louvain. Nous travaillons également avec l’UZ à l’élaboration d’un accord de collaboration dans le cadre duquel l’UZ soutiendra nos services de gériatrie, d’oncologie, d’endocrinologie et de diabétologie. Il s’agit d’une situation bénéfique aux deux parties.

 

Projet ‘Respect’

« Dans notre vision, l’expérience et les soins de base apportés au patient occupent une place centrale. Pour donner corps à cela, nous menons un projet sur le respect, dans lequel nous impliquons les médecins et les collaborateurs. L’empathie et l’approche proactive des désirs des patients constituent les points de départ de notre approche. Les collaborateurs bénéficient pour cela d’une formation et d’un recyclage adéquats. Pour ce qui est des soins aux patients, nous allons consacrer, au cours de la période à venir, une grande attention aux trajets cliniques. Les patients doivent savoir au préalable ce qui les attend une fois admis dans notre hôpital. L’information joue un rôle central et primordial. L’encadrement des patients, c’est également fournir des informations au médecin traitant. Cela se fait de plus en plus par voie numérique. »

 

La nouvelle approche fonctionne

Depuis qu’une nouvelle équipe est en place, le RZ H. Hart de Tirlemont a à nouveau le vent en poupe. « Un vent différent souffle. Ce que nous voulons induire, c’est un changement de culture, et arriver à une culture qui prône la responsabilité. J’admets que cette manière de faire et tous les changements apportés mettent de la pression sur les collaborateurs. Et nous attendons également des médecins de l’hôpital une grande implication et un engagement profond. Au cours de la première phase, il était difficile d’attirer de nouveaux médecins, mais une fois que la direction de nos changements fut claire, un revirement se produisit. Au cours de la période écoulée, nous avons ainsi attiré 13 nouveaux médecins. Il faut maintenant étoffer les bases que nous avons jetées, » conclut Koen Vancraeynest.

 

Encadré : le RZ Heilig Hart de Tirlemont en bref

 

331 lits agréés

750 collaborateurs

100 médecins

Chiffre d’affaires en 2008 : 75 millions d’euros

Trois campus :

Mariëndal (Tirlemont) : urgences, salles d’opération, départements d’hospitalisation, services médico-techniques, laboratoire clinique, pharmacie de l’hôpital, hospitalisation de jour chirurgicale

St-Jan (Tirlemont) : départements d’hospitalisation ciblés principalement sur la révalidation et les soins multidisciplinaires, hospitalisation de jour non chirurgicale

Centre médical (Aarschot) : hospitalisation de jour chirurgicale et non chirurgicale, services médico-techniques, urgences.

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie