Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

La logistique des repas : une obligation ou un choix?

Delen

Manger et fournir des repas sont des phénomènes particuliers. Souvent, nous glissons ces activités en vitesse entre deux autres, même si nous trouvons qu’il s’agit de moments importants de la journée. Nous connaissons des spécialistes de la cuisine, mais pensons tous nous y connaître en la matière. Il est clair que se nourrir, une activité éminemment habituelle, est un processus primaire. Car sans nourriture, nous sommes incapables de survivre. Et il faut de préférence se réserver plusieurs moments de repas par jour. Imaginez un moment que vous vous occupiez chaque jour vous-même de vos repas, en les choisissant, en les préparant à votre goût, au moment et de la manière qui vous convient le mieux. Et du jour au lendemain, pour quelque raison que ce soit, vous n’êtes plus capable de le faire, parce que vous êtes en traitement à l’hôpital. Ou parce qu’en raison de votre âge ou d’un handicap, vous devez aller vivre dans une maison de repos et de soins. Alors, toute une série de choses sont subitement réglées et arrangées pour vous, dont vous pouviez auparavant décider par vous-même. A première vue, cela semble séduisant : quelqu’un qui fait votre lessive, votre lit et d’autres choses de ce genre. Mais ne plus faire à manger soi-même, ou manger ce qu’il y a dans la casserole, sans avoir décidé soi-même du contenu, à une heure à laquelle vous n’êtes pas habitué(e) ou à laquelle vous n’avez pas encore faim, il faut pouvoir s’y faire !

Short stay – long stay

Il faut également établir une distinction entre une admission à l’hôpital (short stay) et un nouvel environnement, tel qu’une maison de repos et de soins (long stay). En fonction de la situation, le service des repas y est organisé différemment. La principale différence entre le ‘short stay’ et le ‘long stay’ réside dans le fait que le premier est temporaire et que le second est souvent prévu pour toujours. Autrement dit, si l’heure des repas ou la manière dont ils sont servis ne nous conviennent pas, il est toujours possible de reprendre ses habitudes à la maison après son séjour à l’hôpital. Mais lorsque vous êtes livré(e) à quelqu’un d’autre après avoir fait votre ‘popote’ pendant 60 ans, c’est moins agréable. Il s’agit d’ailleurs d’une cause de sous-alimentation.

Manger chaud à midi ou le soir ?

Pourtant, tout devrait être mis en œuvre que faire chaque jour de chaque repas une vraie fête. Surtout parce que pour les personnes âgées, il s’agit du point d’orgue de la journée. De nombreuses possibilités s’offrent à vous. Par exemple, choisir librement de prendre le repas chaud à midi ou le soir. Ou manger tous ensemble ou en petits groupes, plutôt que seul(e) dans sa chambre ou dans un grand réfectoire. Il a en effet été prouvé que lorsque les résidents mangent ensemble à table et qu’ils peuvent choisir et se servir eux-mêmes, ils mangent mieux et apprécient davantage leur repas. Une ambiance agréable à table, ainsi que le fait de voir manger les autres et de choisir ses plats contribuent à une bonne alimentation.

Décider soi-même du moment où l’on veut manger

Il est dès lors de la plus grande importance que vous vous demandiez au sein de la maison de repos et de soins ce qui convient le mieux à vos résidents, plutôt que de faire dépendre le résultat final des circonstances et des moyens. Cela vaut certainement aussi pour la distribution des repas à domicile, qui s’effectue encore souvent en liaison chaude depuis une cuisine centrale, à des heures qui sont parfois fort étranges. Personne n’est heureux de recevoir son repas chaud à la maison deux heures à peine après avoir mangé son petit déjeuner ! Lorsqu’un groupe cible veut déterminer soi-même quand il veut manger et qu’il est encore suffisamment capable de se prendre en charge – ces personnes vivent de manière autonome – pourquoi ne pas livrer un repas froid qu’elles peuvent régénérer elles-mêmes grâce à un simple système de régénération à domicile (par exemple MealButler) au moment qui leur convient ? Cela répond mieux aux besoins du client, c’est plus simple, et souvent également plus efficace. Parce que la livraison d’un repas froid ne doit pas forcément se faire au jour le jour.

Encadré : les solutions de temp-rite International

Le conseil que donne temp-rite International aux établissements de soins consiste à décrire d’abord eux-mêmes une vision de l’alimentation basée sur les souhaits et les besoins, mais aussi sur les contraintes, du (des) groupe(s) cible(s) dans l’établissement concerné. Sur la base d’une vision correcte de l’alimentation, il est ensuite possible de chercher des solutions susceptibles d’être parfaitement être mises en œuvre avec des systèmes de distribution et de régénération spécifiques. Plus que quiconque, Temp-rite International est spécialisé dans ce domaine, car la situation de chaque établissement de soins est différente. Il peut s’agir de repas individuels provenant de la cuisine découplée, avec une liberté de choix limitée, de repas en vrac distribués dans les chambres avec le buffet à air chaud mobile Meals on Wheels, ou encore d’un système de transfert de chaleur par contact en chambre. Les possibilités sont nombreuses. Etudiez les possibilités pour votre établissement et ses patients, clients ou résidents, en vous demandant ce que vous aimeriez avoir pour être un consommateur de repas satisfait. Bon appétit !

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie