Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

La sécurité et la prévention des incendies à…

Delen

Prévention incendie et la sécurité sont deux considérations importantes tant dans les hôpitaux et les maisons de repos. Bien que la législation et les normes pour toutes les organisations est égal, chacune a son interprétation propre. Actual Care a fait une recherche…
L’Hôpital général Jan Portaels de Vilvorde examine la plus-value d’un contrôle d’accès
“Nous ne disposons pas d’un système spécifique pour le contrôle d’accès, mais il se peut que, dans un avenir proche, ceci devienne une priorité au sein de notre organisation. Nous voulons d’abord examiner la valeur ajoutée d’un tel système et comment nous réaliserons la mise en place d’un point de vue organisationnel. Des anomalies comme l’augmentation des cas d’agression et de vol peuvent jouer un rôle important à cet égard. A l’heure actuelle, il n’existe pas de contrôle d’accès pour les visiteurs, mais il faut tout de même signaler que toutes les entrées potentielles pour les visiteurs sont surveillées par des caméras. Le personnel dispose non seulement de clés, mais également de badges et de codes d’accès,” indique Daniël De Jaeger, conseiller interne en prévention et coordinateur environnemental de l’Hôpital général Jan Portaels de Vilvorde.
“Actuellement, les urgences, le bloc opératoire et le service psychiatrique sont uniquement accessibles au moyen d’un badge. Il en va de même pour le local abritant le serveur. L’accessibilité à d’autres services, comme la maternité et la pédiatrie, est actuellement examinée. Certains endroits ou locaux techniques, qu’ils soient internes (vestiaires) ou externes (parkings), sont également uniquement accessibles au moyen d’un badge. Dans notre institution, il existe également un important système de vidéosurveillance qui enregistre tout ce qui se passe aux entrées, dans les cages d’escaliers, aux accès à certains locaux spécifiques, etc. Conformément aux dispositions légales, le système de vidéosurveillance de notre institution a fait l’objet d’une déclaration auprès de la ‘Commission de la protection de la vie privée’. Pour la mobilisation d’agents de surveillance, nous collaborons avec des entreprises externes. Les partenaires externes qui nous fournissent des systèmes de contrôle d’accès sont évalués en fonction de leur rapport qualité-prix, la compatibilité avec les services existants ainsi que la disponibilité et la flexibilité lors d’éventuelles interventions après la mise en service des installations.”
Etroite collaboration avec les services d’incendie locaux
“Nous appliquons toutes les dispositions légales en matière de sécurité incendie. Nous envoyons une invitation au commandant des services d’incendie locaux afin que celui-ci puisse inspecter les nouveaux services ou bâtiments avant leur mise en service. Tous les quatre ans, l’institution fait l’objet d’un contrôle intégral en vue de l’obtention d’une attestation du service d’incendie requise par la Commission de Visitation de la Communauté flamande. Lorsque certains travaux d’infrastructure doivent être réalisés et qu’il existe un différend au sujet de l’interprétation de la législation en matière d’incendie, une concertation sera organisée avec le commandant des services d’incendie.
Signalons finalement que chaque année, des exercices internes d’évacuation sont organisés dans notre institution. Le personnel est régulièrement informé de l’application correcte de la législation.”
L’Hôpital universitaire de Louvain: groupe de travail multidisciplinaire consacré au contrôle d’accès
“Le contrôle d’accès constitue un point d’attention permanent, que ce soit durant la phase de conception ou dans le cadre du fonctionnement opérationnel de l’hôpital. Afin d’assurer une politique cohérente, il existe un groupe de travail multidisciplinaire consacré au contrôle d’accès où toutes les questions et difficultés relatives au contrôle d’accès sont débattues. L’objectif de ce groupe de travail consiste à trouver des solutions à ces difficultés et questions qui, d’un point de vue fonctionnel et financier, correspondent le mieux au besoin tel qu’il a été identifié par le groupe de travail. La problématique est abordée sous l’angle de la nécessité et ne se limite pas à un seul groupe-cible,” indique Herman Devriese, Chef de Service de la Prévention de l’Environnement de l’Hôpital universitaire de Louvain.
“Chaque collaborateur est obligé de porter un badge. Actuellement, notre hôpital compte plus de 200 lecteurs de badge qui couvrent tous une zone déterminée. Nous disposons de plusieurs systèmes de contrôle d’accès: gestion des clés/des portes à fermeture automatique; contrôle d’accès au moyen d’un badge (de manière autonome ou par le biais d’un système centralisé); des tags reliés à des systèmes WIFI pour éviter d’éventuelles fugues. Ce choix est fait sur la base d’une analyse des risques et il n’est pas surprenant qu’on se retrouve, dans certains départements, à chaque fois confronté aux mêmes activités et patients à risque et aux mêmes aspects légaux. Certaines zones du campus bénéficient d’une sécurité renforcée. Nous avons opté de collaborer avec des agents de sécurité internes qui connaissent très bien le fonctionnement et la structure de l’hôpital. En cas d’intervention, ces agents ont donc une importante valeur ajoutée. Nous collaborons avec des fournisseurs de systèmes de contrôle d’accès en fonction de la fiabilité et du caractère fonctionnel, car il faut souligner que nous sommes un hôpital complexe qui compte de nombreux lecteurs de badge et différents groupes-cibles, tels que le personnel, les visiteurs, les entrepreneurs externes, les étudiants, etc. ”
Accréditation JCI accordant une attention particulière aux risques d’incendie
“Dans le domaine de la sécurité incendie, nous misons notamment sur la prévention par le biais de la limitation des stocks et de l’utilisation de produits dangereux et inflammables. Nous attachons également une attention importante à l’entretien des machines et des appareils en vue d’éviter un éventuel incendie ou d’éventuelles étincelles. Lors d’une conception, nous sommes en outre attentifs au compartimentage (mures et portes), et assurons un entretien régulier. Nous disposons aussi d’un important système de détection d’incendie qui fonctionne de manière très efficace. La formation en matière d’incendie du personnel et de l’équipe de première intervention fait également partie des mesures de sécurité incendie, tout comme les accords relatifs aux méthodes d’intervention qui ont été conclus avec les services d’incendie. Le service interne de prévention, les services d’incendie, la compagnie d’assurances et le réassureur contrôlent régulièrement les installations et le concept de sécurité incendie. Ajoutons que nous disposons aussi d’une accréditation JCI accordant une attention particulière aux risques d’incendie. Et enfin, cerise sur le gâteau: des séances de formation sont régulièrement organisées pour que les collaborateurs soient au courant de tout ce qui touche à la sécurité incendie. Il faut toutefois signaler que le nombre de participants à ces séances est assez limité.”
——————————————————————————————-
Le centre de services de soins et de logement Buitenhof de Brasschaat opte pour un système de vidéosurveillance
“Nous ne disposons pas d’un système de contrôle d’accès, mais bien d’un système de vidéosurveillance. Nous sommes fortement convaincus par le caractère dissuasif d’une caméra. Comme nous sommes situés dans un cul-de-sac isolé, nous avons très peu de trafic qui passe devant notre centre,” signale Kurt Stabel de la direction du centre de services de soins et de logement Buitenhof de Brasschaat.
“Certaines zones du bâtiment sont sécurisées, à savoir celles qui se trouvent dans le service semi-fermé prévu pour les résidants souffrant de démence. Nous disposons d’un poste central qui est directement relié aux services d’incendie. Afin de protéger les résidents et en guise de contrôle lors d’une éventuelle fugue, nous leur mettons de petits émetteurs sur leurs vêtements ou sur un bracelet.”
Exercices incendie réalistes
“Pour ce qui est de la sécurité incendie, nous sommes en droit d’affirmer que tous nos bâtiments répondent aux règles et prescriptions les plus strictes et disposent de portes ignifuges et d’un compartimentage. Nous veillons également à ce que les nouveaux résidents n’amènent pas d’appareils ou meubles qui peuvent facilement prendre feu. Un exercice d’incendie est organisé chaque année. Durant le dernier exercice, nous avons utilisé une machine à fumée afin d’avoir une image claire de la situation en cas d’incendie. Nous attachons énormément d’attention aux formations. Celles-ci permettent notamment aux collaborateurs de parcourir toute la procédure d’évacuation. Signalons pour terminer que tous les nouveaux collaborateurs reçoivent dans les trois mois suivant leur entrée en fonction une formation consacrée aux procédures d’urgence.”
——————————————————————————————–
L’Hôpital général Saint-Blasius de Termonde opte pour un système de badges et de vidéosurveillance
“Pour le contrôle d’accès, nous utilisons un système de badges, ainsi que des caméras qui ont été installées à plusieurs endroits dans l’hôpital. Ces systèmes se trouvent principalement dans les services qui présentent des risques importants pour les patients et à des endroits qui ne sont pas accessibles aux personnes non autorisées,” indique Peter Bisschop, responsable des services techniques de L’Hôpital général Saint-Blasius.
“Certaines zones bénéficient d’une sécurité renforcée. Quelques exemples dans ce cadre sont le bloc opératoire, le service de néonatologie, la salle d’accouchement, les vestiaires du personnel, la psychiatrie, la gériatrie, les TIC, les locaux abritant les serveurs, la pharmacie, etc. Dans les unités de soins, nous mettons aux patients (ou aux bébés) un bracelet qui fera retentir une alarme lorsqu’ils quittent les lieux. Les membres du personnel disposent d’un badge qui leur permettra d’ouvrir certaines portes lorsqu’ils les placent devant le lecteur. C’est leur fonction et leur service qui déterminent quelles portes ils peuvent ouvrir. Il existe également un système de gestion des clés qui permet à certaines personnes d’avoir une propre clé (sécurisée) de leur service ou d’avoir accès à une boîte à clés. Cette boîte permet par ailleurs d’enregistrer à quel moment une personne prend et rapporte une clé. Nous ne collaborons pas avec des agents de sécurité externes. Nous choisissons nos fournisseurs de systèmes de contrôle d’accès en fonction de leurs services proposés, des possibilités offertes par le programme et de la facilité d’utilisation.”
Apprendre à se servir d’un extincteur
“Afin de pouvoir détecter un incendie et faire face à un début d’incendie, l’hôpital dispose d’un système de détection d’incendie, de produits extincteurs et d’une équipe incendie. Un contrat d’entretien a été conclu avec la société qui nous fournit les systèmes de détection et de sécurité incendie, les extincteurs, les installations d’extinction automatique, etc. Un service externe responsable du contrôle technique effectue chaque année une inspection des installations. Un inventaire est dressé de tous les systèmes de sécurité incendie afin que les entretiens, réparations et contrôles puissent faire l’objet d’un suivi. Dans le cadre du JCI, un programme a été élaboré reprenant tous les éléments en matière de sécurité incendie. Lorsque des transformations ou de nouvelles constructions sont réalisées, les services d’incendie en sont préalablement informés et invités à analyser les plans. Ceci nous permettra de savoir s’ils sont d’accord avec les travaux envisagés. Les contrôles légalement requis sont réalisés par un service externe de contrôle technique. Chaque année, en collaboration avec les services d’incendie, une formation relative à la sécurité incendie est proposée à une partie du personnel. Durant cette formation, ils auront un aperçu théorique de tout ce qui touche à l’incendie et pourront également apprendre à se servir d’un extincteur. Une formation relative au plan d’urgence interne est également organisée chaque semestre pour les nouveaux collaborateurs.” —————————————————————————————-
L’Hôpital Sainte-Elisabeth de Herentals: une maison ‘ouverte’ avec de plus en plus de zones protégées
“Notre hôpital est une maison ‘ouverte’ qui est et doit être accessible à tout un chacun. Nous avons de plus en plus de zones protégées qui sont uniquement accessibles aux personnes autorisées. Des agents internes de surveillance veillent à ce que ceci soit bien respecté. A partir de 21 heures, toutes les portes sont bloquées. Pour avoir accès à l’hôpital, il faudra donc impérativement passer par les urgences. Toutes les autres portes sont sous surveillance électronique et un signal d’alarme sera envoyé au service de surveillance en cas de forcement d’une porte ou lorsque celle-ci reste ouverte trop longtemps,” signale Danny Dockx, Responsable des services techniques de L’Hôpital Sainte-Elisabeth de Herentals.
“Un enregistrement est réalisé de toutes les personnes (excepté le personnel et les médecins) qui accèdent à la salle d’opération. Un certain nombre de services disposent également d’une réception qui permet d’enregistrer les visiteurs ou de les empêcher d’entrer. De nombreux services sont inaccessibles aux collaborateurs externes ou aux membres du personnel. Ces services sont équipés d’un système de contrôle d’accès et, dans certains cas, également d’un parlophone et d’une sonnette. Certains services ont également une alarme anti-effraction et un système de sécurisation des portes. Nous avons des badges d’accès individuels qui sont utilisés pour l’identification (photo + nom = fonction), l’enregistrement du temps de travail et le contrôle d’accès aux bâtiments et au parking.”
Obligation pour chaque collaborateur de suivre des cours de sécurité incendie.
“Nous disposons d’un système de détection d’incendie dans tous les locaux, d’un système de commande pour les portes d’incendie, de systèmes d’extinction automatiques dans les locaux abritant les serveurs et dans les locaux techniques importants, d’un excellent dispositif de signalisation et d’extincteurs portatifs. La sensibilisation joue également un rôle important. Les services d’incendie effectuent des contrôles périodiques, et une inspection a également lieu lors de la mise en service de nouveaux bâtiments ou services. Lors de la conception de nos bâtiments, nous demandons toujours l’avis préalable des services d’incendie. Chaque collaborateur est obligé de suivre des cours en matière de sécurité incendie pendant lesquels il aura la possibilité d’éteindre lui-même un incendie. Chacun a la possibilité d’adhérer sur base volontaire à l’équipe d’intervention, et dans ce cas il suivra un entraînement intensif auprès d’un centre spécialisé.”
Bert Verbeke

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie