Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

L'accueil d'enfants ou une fin de carrière : dans quels cas un crédit-temps peut-il être attribué?

Delen

Votre collaborateur a un enfant de 6 ans et éprouve des difficultés à trouver une crèche qui peut garder son enfant le mercredi. Votre collaborateur peut-il dans ce cas prendre un crédit-temps ?
 
S’occuper d’un enfant de moins de 8 ans est un des motifs qui vous permet de prendre un crédit-temps. Cela peut se faire pendant 36 mois calendrier, peu importe si ce crédit-temps est pris à temps plein, à mi-temps ou sous forme d’une diminution d’un cinquième.
 
Les soins palliatifs, les soins à dispenser à un membre de la famille qui est gravement malade ou la nécessité de suivre une formation constituent également des motifs valables pour prendre un crédit-temps pendant 36 mois calendrier. Si vous devez dispenser des soins à un enfant handicapé de moins de 21 ans ou soigner votre propre enfant mineur qui est gravement malade, vous pourrez prendre un crédit-temps de 48 mois calendrier. La durée maximale d’un crédit-temps avec motif ne peut jamais dépasser 48 mois.
 
A partir de 2015, il est prévu qu’un collaborateur, qui bénéficie d’un crédit-temps avec motif, a droit à des allocations pendant 48 mois, sauf s’il doit suivre une formation. Tant que la législation (CCT n° 103 du CNT) ne fait pas passer le droit au crédit-temps de 36 à 48 mois pour les premiers motifs, cette mesure aura toutefois peu de sens.
 

Est-il encore possible de prendre un crédit-temps pour faire un voyage autour du monde ?

Si vous envisagez de faire un voyage autour du monde, vous devrez prendre un crédit-temps sans motif. Ce crédit-temps peut être pris pendant un an à plein temps, pendant deux ans à mi-temps ou encore en diminuant la carrière d’un cinquième pendant cinq ans. A partir de 2015, il n’existe plus de droit aux allocations pour le crédit-temps sans motif, sauf s’il s’agit d’une demande de prolongement ou si la mesure de transition est d’application. Cette mesure de transition implique que le crédit-temps a été demandé à l’employeur avant le 1er janvier 2015, que l’ONEM a reçu la demande d’allocation avant le 1er avril 2015 et que le crédit-temps prend effectivement cours avant le 1er juillet 2015.
 

Votre collaborateur est âgé de 55 ans et maintenant que la fin de sa carrière approche à grands pas, il souhaiterait travailler un peu moins. Cela peut-il être envisagé dans le cadre d’un crédit-temps ?

A partir de 55 ans, il existe, dans le cadre du régime des pistes d’atterrissage, un droit à un crédit-temps d’un cinquième ou à mi-temps. Sous certaines conditions, il est même possible de bénéficier d’un crédit-temps à partir de 50 ans. Pour les crédits-temps qui prennent cours à partir de 2015, le droit aux allocations n’existe qu’à partir de l’âge de 60 ans, ou à partir de 55 ans si votre collaborateur peut démontrer qu’il a une carrière de 35 ans, qu’il exerce un métier lourd ou a fait du travail de nuit pendant 20 ans. Pour le travailleur en incapacité de travail issu du secteur de la construction et pour les entreprises en difficultés en ou en restructuration, le droit aux allocations à partir de 55 ans sera conservé en 2015. A partir de 2016, une augmentation d’âge progressive sera appliquée à ces différentes catégories, pour atteindre 60 ans en 2019.
 
En application de certaines mesures de transition, il est encore possible de bénéficier d’allocations à partir de l’âge de 50 ans.
 
Pour plus d’informations: admb.be

Tags:

Geef een reactie