Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Le Jobcrafting: façonnez votre emploi à votre manière!

Delen

Le contenu de l’emploi ne fait-il pas partie intégrante des accords conclus entre l’employeur et le travailleur? Ou bien acceptons-nous en tant que travailleur que l’employeur dispose de la maîtrise totale de l’entreprise? Il n’en demeure pas moins que les organisations ont également tout intérêt à entretenir un dialogue avec les collaborateurs et les candidats talentueux au sujet du contenu de leur emploi. Notre étude démontre que l’emploi constitue le facteur le plus important pour réaliser un haut niveau d’implication. Le jobcrafting consiste à façonner un emploi tant au niveau du « quoi » que du « comment » et permet aux collaborateurs d’intégrer leurs talents et leurs envies dans leurs différentes missions pour que leur motivation intrinsèque puisse ainsi contribuer à la réalisation des résultats.  

 

Nous modelons tous notre emploi

 

Nous modelons tous notre emploi. Dès le premier jour, la première semaine après notre entrée en fonction, nous allons tenter d’exploiter la description de fonction aux fins qui sont les nôtres. Nous allons par exemple tenter de nous soustraire à des tâches que nous apprécions moins, alors que nous allons nous approprier les missions dans lesquelles nous excellons. Une évolution au niveau du « quoi » a ainsi pris naissance. Nous allons également exploiter le « comment » aux fins qui sont les nôtres. Notre prédécesseur avait sa propre méthode de travail. Durant la période de « transition », beaucoup de temps est consacré à l’apprentissage de cette méthode de travail au nouveau collaborateur. Mais dès que celui-ci saura quels sont les résultats qu’on attend de lui, il appliquera sa propre méthode.

Et pour terminer, nous allons également façonner les relations avec nos collègues. Nous optons pour une collaboration avec les collègues ou les départements qui nous correspondent le mieux, quelles que soient les relations qui ont été développées par notre prédécesseur.

 

Engager un dialogue sur le contenu de l’emploi

 

Le jobcrating se fait à l’insu de l’infirmier en chef, donnant ainsi lieu à un danger pour l’organisation. La cohésion entre les missions et les responsabilités et éventuellement les relations sociales sera perturbée. Une perte d’efficacité est à prévoir. Après un certain temps, la prestation minimale en matière de soins risque d’être compromise étant donné que certaines choses ne se font plus ou en moindre mesure. On tente de faire face à ce risque en prévoyant des procédures plus strictes qui décrivent de manière détaillée les différentes parties des missions à effectuer.

En tant qu’organisation ou responsable, vous avez tout intérêt à engager de manière proactive le dialogue à ce sujet. Engager un dialogue sur le contenu d’un emploi permet à l’infirmier en chef et aux travailleurs de trouver eux-mêmes des manières créatives qui permettent d’avoir de la valeur les uns pour les autres. Lorsque l’équipe ou les collaborateurs savent parfaitement quels sont les résultats qu’on attend d’eux, ceux-ci seront à même de répartir les différentes tâches ou de donner, en concertation avec leur supérieur, de la forme à leur rôle. Abandonnez les descriptions rigides des différentes activités et flexibilisez le contenu de la fonction de chacun de vos collaborateurs. Cela vous permettra d’augmenter l’implication de vos collaborateurs et de faire en sorte qu’ils assument, grâce à leurs talents, des tâches qui ne sont pas reprises dans la description de fonction, pour qu’ils puissent ainsi s’épanouir en dehors des limites de leur fonction actuelle.

 

Le Jobcrafting en tant qu’arme contre la pénurie de talents

 

Limiter les relations de travail en instaurant des règles strictes dans la législation, des procédures et des descriptions de fonction ne vous permettra pas d’encourager le dialogue. Le Jobcrafting est un des moyens les plus efficaces pour lutter contre la pénurie de talents dans le secteur des soins de santé. Il est possible d’augmenter l’implication, et donc également la rétention, en donnant plus de liberté à vos collaborateurs dans leurs différentes tâches. Les carrières deviennent de plus en plus variées et adaptées aux besoins personnels en les organisant de manière à dépasser les limites des différentes fonctions. Les pouvoirs publics doivent prévoir plus de marge de manœuvre et de flexibilité dans la description d’activités de l’arrêté royal. L’organisation et l’infirmier en chef doivent quant à eux faire preuve de créativité lorsqu’ils sont amenés à établir les différentes tâches. Enfin, aux collaborateurs, nous conseillons d’assumer leurs responsabilités et de travailler dans un domaine dans lequel ils excellent.  

 

Annemie Salu, Experte en ressources humaines du Centre de Connaissances SD Worx

 

 

 

Geef een reactie