Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Niveau de sécurité plus élevé, information plus grande et coût moindre

Delen

“La seule façon de se former une image est d’effectuer une analyse de risque qui établisse les risques potentiels et les mesures éventuelles à prendre. Idéalement, cette analyse est intégrée dès le concept de construction. Les mesures pouvant être prises peuvent être de nature architecturale (clôtures, portes d’accès), organisationnelle (surveillance humaine, accords avec les services internes et externes) et électroniques (contrôle d’accès, centrales incendie, etc.). Par ordre d’importance, on peut placer les mesures architecturales et organisationnelles en tête. Nous démontrons aussi que, d’un autre point de vue, les mesures électroniques peuvent être au moins aussi intéressantes pour la gestion facilitaire, compte tenu des possibilités techniques actuellement disponibles.”

Réagir bien et vite

“Après la phase d’analyse, les risques sont définis, accompagnés du degré de nuisance qu’ils causent. Des outils de sécurité électronique peuvent être le contrôle d’accès, une éventuelle détection d’infraction et les systèmes CCTV. Pour ce qui relève de la « safety », on retiendra les détecteurs d’incendie et les installations d’extinction automatique.

La gestion de ces différentes applications informatiques spécialisées exige toutefois énormément de connaissances de la part des collaborateurs. Ils doivent savoir avec exactitude comment utiliser ces différentes interfaces utilisateur. Lors d’un incident ou d’un événement, celui-ci doit par ailleurs être signalé par le gardien ou le collaborateur selon une procédure établie. Parmi ces actions citons : le règlement interne de l’alarme et l’alerte d’organisations externes comme la police ou les pompiers pour une intervention. Il s’agit en effet de réagir correctement et vite, et c’est bien là que l’action humaine montre parfois des faiblesses.”

Systèmes de gestion de sécurité

“Une importante économie peut être réalisée ici grâce à l’automatisation. Nous développons une plateforme logicielle automatisée, de sorte que la connaissance de chaque système séparé n’est plus explicitement requise. La courbe d’apprentissage des nouveaux collaborateurs est ainsi drastiquement écourtée et les possibilités d’évaluer le fonctionnement sensiblement augmentées. De telles solutions sont ce qu’on appelle des « security management systems » ou systèmes de gestion de sécurité.”

Lié au système de gestion du bâtiment

« Un pas plus en avant que la simple gestion du risque consiste à lier le système de sécurité au système de gestion de votre bâtiment. Ceci résulte à nouveau dans une gestion meilleure et simplifiée, l’effet principal étant les économies concrètes tangibles. Pourquoi laisser allumés le chauffage et l’éclairage de différentes pièces si personne ne les occupe? Pas besoin pour cela que le système et toutes les composantes techniques proviennent du même fournisseur. Il peut même s’avérer plus intéressant d’intégrer les différents sous-systèmes de fournisseurs séparés. Les investissements déjà effectués continuent donc d’être payants. Le système de gestion de sécurité doit alors être en mesure de communiquer avec les différents sous-systèmes et de visualiser l’information nécessaire, mais aussi de lancer les actions requises vers ces sous-systèmes. Les avantages de pouvoir effectuer la gestion complète à partir d’une seule plateforme sont la courbe d’apprentissage plus petite, l’information plus grande grâce à l’échange de données entre les sous-systèmes et un degré de sécurisation plus élevé grâce à une interprétation correcte des alarmes. Soit un effet win-win pour l’ensemble de l’organisation.”

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie