Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

COBA: Nos patients, nos héros

Delen

Depuis avril 2005, la Clinique de l’Obésité de Sainte-Elisabeth (COBA) propose des traitements sur mesure aux patients souffrant d’un excès de poids. Diététiciens, médecins endocrinologues, psychologues, kinésithérapeutes, chirurgiens bariatriques et plastiques forment le staff. En mars 2014, le centre médical Les Baseilles s’y est ajouté. Avec ses cinq cabinets de consultation et ses deux salles d’imagerie médicale, il offre une large gamme de soins et de services.
 

Dix ans de COBA

La Flandre connaît depuis plusieurs années le « Terugkomdag ». La COBA de Sainte-Elisabeth s’en est inspirée, à l’initiative du Dr François Terryn, chirurgien bariatrique. L’établissement a convié les patients ayant subi une opération de chirurgie bariatrique endéans les six ans à une soirée riche en animations. L’intitulé de la soirée : « Nos patients, nos héros ». « Nous avons ainsi fêté les dix ans de la COBA, dans une ambiance à la fois scientifique et ludique. Il s’agissait de mettre à l’honneur les patients qui nous ont fait confiance et ont accompli un long chemin pour maîtriser leur obésité. Nous voulions revenir sur l’expérience vécue par chacun mais aussi la partager et offrir les informations nécessaires à ceux qui souhaitent franchir le pas. » Le centre a mis sur pied différents workshops pratiques et/ou informatifs. Parce que la perte de poids est un cheminement long, qui passe par une modification de son style de vie, il a invité Carl Gillain, le candidat belge de l’émission Top Chef 2012, chef du restaurant l’Agathopède, qui a exposé ses astuces culinaires : un régime sain ne veut pas dire ennuyeux ! Dans le même état d’esprit, le magasin Espace Mode a dispensé des conseils vestimentaires et lifestyle.
 

La maladie du siècle

« Cette initiative est née d’un constat alarmant : près d’un Belge sur trois souffre d’excès de poids ou d’obésité. La prévalence de l’obésité a doublé en l’espace de deux décennies dans presque tous les pays industrialisés ou en voie de développement. »
 
Le Centre accueille aussi bien les enfants que les adultes. Après un premier bilan, le staff multidisciplinaire propose un programme. Il y a bien sûr l’aspect diététique, personnalisé en fonction du poids et du patient. Une diététicienne concocte un schéma alimentaire, qui permet de manger sans excès mais en savourant les aliments. Les kinésithérapeutes assurent l’autre aspect de la problématique : bouger, faire du sport, en fonction des possibilités et des goûts de chacun puisqu’il faut brûler les calories ingérées. Des psychologues sont à la disposition des patients, pour les aider, le cas échéant, à comprendre comment ils sont devenus obèses. Pédiatre et endocrinologue effectuent un bilan car parfois, l’obésité est due à un facteur indépendant de la volonté du patient. Le médecin traitant est chargé du suivi régulier du patient. Pour les enfants, des séances de sport collectives sont mises sur pied, car il faut mettre l’accent sur le plaisir et aussi… faire prendre conscience à l’enfant, parfois moqué à l’école, qu’il n’est pas le seul à souffrir d’un excès de poids.
 
La chirurgie bariatrique constitue bien sûr un recours ultime, quand les autres méthodes ne suffisent pas et que d’autres affections se greffent à l’obésité.
 
 
L’obésité en Belgique

  • Un Belge sur trois souffre d’un excès de poids (BMI entre 25 et 30)
  • 14% de la population sont obèses
  • 10 à 15% des adolescents souffrent d’obésité
  • L’obésité augmente avec l’âge au moins jusqu’à 55 ans chez l’homme et 70 ans chez la femme

 
 

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie