Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Nouveau système de distribution de repas de l'IJsselland Ziekenhuis unique et distinctif

Delen

Comment ça fonctionne? Les patients de l’IJsselland Ziekenhuis reçoivent chaque semaine un nouveau menu papier. Le choix est très varié. Pour le repas chaud, le patient peut choisir tous les jours entre une salade variée, un plat du jour (généralement un ‘simple’ mets hollandais) ou une spécialité du jour (un plat plus international). Si ces plats ne correspondent pas aux goûts du patient, il peut opter pour un plat à la carte, voire composer son propre repas. Le dessert, quant à lui, est présenté au pied du lit lors d’une ronde séparée – après que le repas chaud a été débarrassé – au moyen d’un chariot à desserts avec colonne réfrigérée et qui sert de chariot à pain pendant d’autres rondes. Le patient peut transmettre son choix de repas jusqu’à deux heures avant le repas, alors que dans l’ancien système, il fallait communiquer dès le matin ce qu’on voulait manger le soir. “Grâce au laps de temps plus court entre la commande et la consommation du repas, le patient peut mieux évaluer son appétit et ce dont il a envie”, explique Sandra van de Knaap de l’IJsselland Ziekenhuis. Non seulement les patients considèrent ce système comme un bon service, mais il permet aussi à l’hôpital de réaliser des économies substantielles.
“Nous jetons deux fois moins de nourriture.”
“Ce n’est pas le processus qui constitue le point de départ, mais bien le patient.”

Composer

Le patient ne transmet pas lui-même la commande. Les assistants nutritionnels passent, prennent la commande et l’envoient de façon digitale – au moyen d’une tablette – à la cuisine, qui prépare ensuite les repas frais. Les assistants nutritionnels remplissent un rôle clé dans le concept de l’IJsselland Ziekenhuis, tout comme le restaurateur Albron. “En plus de prendre les commandes, il donne des conseils quant à une bonne alimentation pour le patient en question”, raconte Henk Voormolen d’Albron. Mais il y a plus. “Une fois les repas prêts, les assistants nutritionnels vont chercher les repas préparés en cuisine, les amènent vers le service et les servent aux patients. Pour la distribution des repas, le patient n’est donc en contact qu’avec une seule personne, à qui il peut directement s’adresser en cas de problème”, poursuit H. Voormolen. Dès le début, le restaurateur et l’IJsselland Ziekenhuis ont réfléchi ensemble pour donner forme au concept. Albron forme aussi le personnel de cuisine et les assistants nutritionnels et est par ailleurs responsable de la gestion du concept des repas. H. Voormolen: “On fait de l’horeca et c’est fabuleux de voir comment les assistants nutritionnels et les collaborateurs mettent cela en pratique en cuisine.” “Vraiment, la qualité et le service sont ressentis comme très bons par les patients ”, ajoute S. Van de Knaap.

Timing serré

Tous les jours, quelque 200 repas sont préparés en cuisine. Ceux-ci sont préparés selon un horaire serré, emmenés par les assistants nutritionnels et servis dans les services. “Un timing serré, un rythme élevé, différents lieux: la logistique pour amener les repas aux patients au bon moment et à la bonne température est complexe. C’est pourquoi nous avons largement testé à l’avance les différents systèmes”, raconte S. Van der Knaap. Temp-rite International s’est avérée le meilleur choix: la société fournit à présent les différents systèmes de distribution de repas, comme le Temp-Trolley, le Temp-Rondo et l’Insul-Solid, les chariots de buffet à pain Breakfast to you, les plateaux et divers appareils annexes pour la cuisine. S. Van de Knaap: “Tout c’est immédiatement déroulé en souplesse. Dès son lancement, nous avons pu continuer de développer le concept sans rencontrer un tas de problèmes. Et l’avenir? Les possibilités sont légion grâce notamment à la collaboration avec temp-rite International.”

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie