Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Personnel de santé pour tous, tous pour le personnel de santé

Delen

Partout dans le monde, chaque être humain devrait pouvoir bénéficier de soins de santé donnés par du personnel médical qualifié. Toutefois, si la situation actuelle perdure, un milliard de personnes ne verra jamais un médecin ou un infirmier qualifié de sa vie. La première “semaine du personnel médical international” (8 – 12 avril) a marqué le coup d’envoi du projet “personnel de santé pour tous, tous pour le personnel de santé”, un projet de la société civile européenne qui veut contribuer à la disponibilité suffisante de personnel médical partout dans le monde.
 

Care drain

Aujourd’hui, plus de 50 pays, surtout en Afrique et en Asie du Sud-ouest, souffrent d’un manque chronique de personnel médical. Parallèlement, la demande de soins à long terme, et par là même la demande de personnel soignant, s’accroît rapidement en Europe, où la société vieillit. Le marché du travail s’ouvrant internationalement, cette demande provoque la migration et un glissement géographique au sein des professions de la santé. Si le recrutement de personnel médical étranger offre certes une solution pour répondre chez nous à la demande accrue, il risque toutefois d’aggraver de manière criante la pénurie de personnel médical qualifié dans des pays à faible ou moyen revenus, tout comme en Europe d’ailleurs. Le départ de médecins, de personnel infirmier et d’autres professionnels des soins, le “care drain”, accentue ainsi les inégalités et fragilise davantage encore les systèmes de santé existants.
 

Défi pour tous les pays

Obtenir la disponibilité permanente de personnel médical suffisant et renforcer les structures de la santé est donc un défi commun pour tous les pays et toutes les sociétés. Cette approche est partagée par beaucoup de dirigeants politiques dans les pays européens, ainsi que par la Commission Européenne. C’est pourquoi elle appuie le projet triennal “personnel de santé pour tous, tous pour le personnel de santé”. Les objectifs de ce projet sont le développement et le partage de méthodes d’analyse adaptées, l’information des différentes parties prenantes et leur implication dans un dialogue permanent, ainsi que la suggestion de mesures concrètes et la proposition d’engagements politiques. Le projet souligne ainsi la mise en œuvre de la résolution sur les directives pratiques en matière de recrutement international de personnel de santé, adoptée par l’OMS en mai 2010. En tant que membres de l’OMS, tous les pays européens ont ratifié cet accord. Plusieurs organisations de la société civile, issues de huit pays européens, à savoir la Belgique, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Allemagne, la Pologne, la Roumanie, l’Espagne et les Pays-Bas, mais également des organisations actives au niveau européen, souhaitent contribuer à la création d’un réseau de contacts composé de partenaires nationaux et internationaux, afin d’arriver à une disponibilité suffisante de personnel de santé partout dans le monde. Ce projet est appuyé également par l’OMS-Europe, qui prend elle-même des initiatives pour arriver à cet objectif, et par l’Alliance Mondiale pour le Personnel de Santé (AMPS), qui fête cette semaine sa première “semaine du Personnel médical international ” et ce, afin d’augmenter la sensibilisation autour des questions du personnel de santé de par le monde. “Je ne crois pas dans des solutions locales qui créent des problèmes ailleurs. L’Europe participe à la crise de la disponibilité de personnel médical dans le monde, c’est pourquoi nous devons contribuer à trouver des solutions durables également”, avance Thomas Schwartz, coordinateur du projet “personnel de santé pour tous, tous pour le personnel de santé”. Infos: [email protected] MEMISA, tél. 02 454 15 48/ 454 15 40
 

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie