Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Prévenir et lutter contre la violence verbale et physique sur le lieu de travail

Delen

« Nous avons prévu une formation de base de sorte que les élèves puissent réagir de façon interactive face à la violence verbale. Plusieurs approches sont privilégiées. Nous poussons nos élèves au questionnement : qui suis-je ? Quelle est l’impression générale que je donne ? Quels sont les signaux que j’émets ? Qu’est-ce que la violence ? Comment est-il possible de reconnaître la violence ?, etc. Nous expliquons le fonctionnement des émotions et comment il est possible de développer du self-control. En fait, nous proposons les bases nécessaires pour que les élèves puissent réagir de manière adéquate face à la violence. Les personnes qui doivent faire face à la violence se mettent souvent à improviser, mais il est rare que cette méthode soit efficace. Il importe surtout de développer une stratégie claire – se montre compréhensif, ne pas se laisser emporter par ses émotions, poser des questions, véhiculer un message,… – afin d’augmenter les chances de résoudre le conflit. »
 

Violence verbale

« Il existe également un module ‘violence physique’, mais le but de celui-ci n’est pas d’apprendre aux élèves à se battre, mais bien d’échapper à la violence de sorte de minimiser les risques de blessures et sans bien évidemment blesser l’agresseur. Dans ce contexte, nous proposons toute une série de mesures efficaces contre l’étranglement, le tirage de cheveux, les coups de poing, les coups de couteaux, les coups de pied, etc. L’apprentissage de ces techniques aux élèves permettra de diminuer les risques de dégâts et d’augmenter leur confiance en soi en cas de violence. »
 

Prévention, formation et continuité

« Les institutions de soins peuvent également prendre elles-mêmes des mesures dans le domaine de l’organisation et de l’infrastructure dans le but de protéger les collaborateurs de manière efficace contre toute forme de violence. Nous pouvons les aider dans cette tâche en développant une analyse des risques. La mise sur pied d’un cours qui vise à lutter contre la violence ne peut en aucun cas être un événement unique, mais doit s’inscrire dans une politique qui accorde une place importante à la prévention, à la formation et à la continuité, » concluent Fabien Mourisse et Stan Hensmans.
 
Pour plus d’informations: www.agressieophetwerk.be

 
Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie