Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

PRoF : la ‘Patient Recovery Room of the Future' répond à la tendance à l'hospitalisation de jour

Delen

La ‘Patient Recovery Room of the Future’ répond de manière optimale à la tendance actuelle, qui va vers plus d’hospitalisations de jour. Selon le Prof. Dr. Peleman, médecin en chef de l’UZ Gent et Lead pour ProF 4.0., la population vieillit, ce qui fait en sorte qu’il y a davantage de patients malades chroniques. Mais une maladie chronique n’implique pas forcément un séjour permanent à l’hôpital, au contraire. De plus en plus, les patients se rendent une journée à l’hôpital pour des soins périodiques, comme une dialyse rénale, un traitement du diabète, voire une chimiothérapie ou le placement d’un pacemaker. En raison de l’évolution de la chirurgie robotique – des spécialistes réalisent des opérations à distance à l’aide d’un robot – les hôpitaux se spécialiseront de plus en plus dans un domaine spécifique et réuniront les spécialistes de ce domaine. A côté de cela, il y aura des hôpitaux qui s’occuperont de traitements relevant davantage de la routine, pour lesquels seule une admission d’un jour est requise. De plus, une foule de techniques existent pour assurer le suivi du patient à domicile. Cela signifie que l’hôpital du futur ne sera plus constitué d’une kyrielle de chambres avec des lits et leur salle de bain propre. Le concept de ‘Patient Recovery Room of the Future’ apporte une énorme économie de surface.
 
Un séjour agréable pour le patient d’un jour
Le défi de la ‘Patient Recovery Room of the Future’ consistait à parvenir à réunir de nombreuses personnes tout en assurant au patient d’un jour un séjour agréable et en permettant au personnel de l’hôpital de travailler efficacement. Une combinaison d’open plan et de ‘recovery rooms’ qui fait penser à des business seats dans un avion et qui rencontre les mots clés sur lesquels se concentre PRoF : respect de la vie privée, sécurité, confort, solutions non stigmatisantes et intergénérationnelles. Pour PRoF 4.0., il convient d’y ajouter la flexibilité. Le concept est celui d’un cocon à moitié ouvert, de 2 x 2,5m dans lequel le personnel conserve une vue d’ensemble sur les différentes unités, mais qui garantit en même temps au patient le respect indispensable de sa vie privée et un certain confort. Le patient n’est plus alité, mais prend place dans un fauteuil luxueux depuis lequel le divertissement est à portée de sa main. Les appareils médicaux (pour ainsi dire invisibles) sont intégrés dans une cloison. Finis les rideaux qui doivent être lavés et désinfectés, finies les nuisances sonores, fini le sentiment d’être dans une salle pleine de patients, grâce à son cocon particulier et sécurisant.
 
Un défi spécifique : plus de volontaires dans les soins
La méthodologie PRoF des ‘brainwaves’, la recherche de mots clés et une équipe créative qui donne une traduction à un certain problème dans les soins, est également applicable à plus grande échelle, et pas seulement à des projets réellement menés. Parmi les nombreuses idées qui ont émergé, le consortium PRoF a approfondi un thème auquel tout le monde sera tôt ou tard confronté dans le secteur des soins : il est de moins en moins évident de mobiliser des gens pour du volontariat. PRoF a conçu une méthode grâce à laquelle presque tout le monde peut être convaincu de la nécessité de s’engager sur une base volontaire. Les pôles d’intérêt d’une personne et un caractère non obligatoire sont deux des clés qui permettent d’inciter quelqu’un à s’engager sur une base volontaire. Quelque 300 tests ont entretemps été réalisés dans des écoles, des établissements de soins, etc. Ils ont livré des résultats étonnement bons. Grâce à l’apport du CPAS de Courtrai et du Home Sint-Fransiscus, la méthode est traduite et testée davantage en profondeur auprès du cercle existant des volontaires de ces institutions. Il en ressort que les volontaires demandent surtout de la reconnaissance : une simple plaquette nominative ou un T-shirt avec la mention ‘volontaire’ suffit à rencontrer ce souhait.

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie