Typ om te zoeken

Geen onderdeel van een categorie

Récompensez vos collaborateurs à la fin de l'année

Delen

Bonus salarial Gerben Vermeulen: « le bonus salarial offre de nombreuses possibilités à l’employeur. Le bonus de maximum € 2.200 (montant de base en 2013: € 2.488) est seulement exempté des retenues sociale et fiscale à condition que les critères nécessaires soient rencontrés. Le principal critère est que l’objectif à atteindre pour l’attribution du bonus salarial ait un caractère incertain et collectif. Les prestations individuelles ou les succès personnels ne peuvent donc être pris en compte. Vous êtes également tenu de respecter rigoureusement la procédure établie par le législateur, car lors d’un contrôle plus approfondi, il se trouve que de nombreux plans de bonus salariaux sont refusés, étant donné qu’ils ne répondent pas aux critères fixés. » Eco-chèques « Les éco-chèques sont une autre façon de récompenser le travailleur », indique Gerben Vermeulen. « Les employeurs ont la possibilité de délivrer des éco-chèques sans retenues ou cotisations, à condition qu’un certain nombre de critères, qui ont un lien étroit avec les critères d’attribution pour les chèques-repas, soient rencontrés. Il s’agit d’un bon d’achat qui permet au collaborateur d’acheter des biens écologiques. Une liste complète et limitative des éventuels achats est jointe à la CCT n° 90 du Conseil National du travail. Le montant maximum dont peut bénéficier le collaborateur grâce aux éco-chèques s’élève à € 250 par an. » Prime de fin d’année Gerben Vermeulen: « La prime de fin d’année constitue par ailleurs un joli cadeau que l’employeur peut offrir à ses collaborateurs. La prime, généralement sous forme d’un salaire mensuel supplémentaire versé au mois de décembre, est irréfutablement considérée comme un salaire. L’employeur est également tenu de payer les cotisations de sécurité sociale ordinaires au titre de cette prime et de retenir le précompte professionnel. En principe, le collaborateur acquiert également la prime de fin d’année par mois presté durant la période de référence. Les dispositions sectorielles et les CCT d’entreprise déterminent si l’employeur est tenu ou non de payer une prime de fin d’année. Bien évidemment, il a également la possibilité de prévoir un « treizième mois » sur base volontaire. » Si vous souhaitez avoir plus d’informations concernant ces ou d’autres types de rémunération, n’hésitez pas à contacter le groupe de services de ressources humaines ADMB. (www.admb.be).

Tags:

Je houdt waarschijnlijk ook van

Geef een reactie